5 indicateurs clés à prendre en compte pour développer son patrimoine

Ludovic de Jouvancourt
Président et Cofondateur de Prello

Cryptomonnaies, immobilier, livret d’épargne, assurance vie : les moyens pour développer son patrimoine sont aujourd’hui diverses et variés, et il est parfois difficile d’évaluer lesquels correspondent le mieux à nos objectifs et à notre profil.

Nous vous proposons ici une liste de 5 indicateurs clés qui nous semblent essentiels pour comparer différents placements, et ainsi choisir au mieux vos axes d’investissement.

La volatilité

La volatilité est l’indicateur qui mesure l’amplitude des hausses et des baisses que connaît votre placement. Si une volatilité élevée peut donner des gains importants, elle peut aussi être synonyme de grosses pertes de capital.

Il est important de connaître le niveau de volatilité que vous êtes prêts à tolérer pour le capital que vous êtes sur le point d’investir. À noter que les risques que vous souhaitez prendre peuvent varier en fonction du montant que vous allez placer dans un investissement.

Il est coutume de dire que les livrets d’épargne (Livret A, LDD, LEP) et l’assurance vie en fonds euros font partie des placements peu risqués (et donc avec une faible volatilité). Et d’ailleurs, on le ressent dans les rendements allant de 0,5 à 1%.

À l’opposé, la bourse et les cryptomonnaies s’illustrent par une plus forte volatilité mais aussi par des perspectives de rendement bien plus intéressantes à long terme. À titre d’exemple, le S&P500 (un ETF boursier des 500 plus grosses valorisations U.S) a restitué un rendement de +27% en 2021.

Enfin l’immobilier, que les Français mettent à la première place de leurs placements favoris, est considéré comme stable et les rendements qu’il offre sont relativement hauts pour un niveau de volatilité faible.

Par exemple, il est rare de voir le marché de l’immobilier varier de plus de 5% par an dans sa globalité.

Chez Prello, nous sommes convaincus que l’investissement dans la pierre est un des leviers de création de patrimoine les plus puissants et c’est pour cette raison que nous nous efforçons de le rendre accessible à tous.

Le mode de financement

Nous en parlions dans le point précédent, mais le mode de financement d’un placement fait partie intégrante de la démarche de développement de son patrimoine.

Donc, si vous avez un capital à placer, il sera toujours intéressant de le faire sur un actif avec un rendement modéré qui comprend du levier (donc partiellement à crédit) que sur un actif avec un rendement élevé mais sans levier.

💡 L'effet de levier (financier) est un terme général pour désigner n'importe quelle technique destinée à multiplier les profits et les pertes. Les techniques courantes de levier sont l'endettement, l'achat d’actifs à long terme (ex : crédit immobilier) et les produits dérivés.

Pour parler en chiffres concrets (et volontairement simplifiés), imaginez que vous devez placer 30.000€, nous allons comparer deux stratégies bien différentes :

  1. Vous les placez sur une action ou un groupe d’actions boursières qui s’apprécient de 10% par an et restituent des dividendes d’environ 1% par an. Donc un rendement total de 11% par an. Sur une période 5 ans, vous auriez transformé 30.000€ en 50.550€ soit un gain de 20.550€ et donc +68% du montant investi
  2. Vous les utilisez pour faire un apport pour un achat immobilier d’une valeur de 150.000€ tout compris. Pendant ces 5 années, cet investissement vous restitue un revenu net (après toutes charges dont intérêts d’emprunt, hors amortissement) de 5.000€ et il se valorise de 2.5% par an. Donc un rendement total de 5.8% par an. À l’issue de la période de 5 ans, le bien vaut 169.700€ et vous a restitué 25.000€ de revenus nets. Soit un gain total de 44.700€  et donc +149% du montant investi

En synthèse, le mode de financement à crédit du bien immobilier fait que malgré un rendement modéré, il est bien plus rémunérateur que le placement boursier à haut rendement.

La diversification

La diversification est une dimension qui nous semble essentielle dans la constitution d’un patrimoine. Elle doit se faire autant sur les classes d’actifs que vous allez choisir (actions, immobilier, obligations, cryptos) que sur les placements que vous allez sélectionner au sein d’une même classe d’actifs (ex : si on fait plusieurs investissements immobiliers, il conviendra de diversifier les localisations, les types de biens etc.).

L’objectif de la démarche est de :

  1. Se prémunir d’un éventuel retournement de marché (et ne pas avoir tous ses œufs dans le même panier)
  2. Multiplier ses chances de surfer sur un marché porteur

Évidemment, comme on va pouvoir investir dans l’immobilier avec du levier, il sera toujours très compliqué de faire en sorte d’avoir des montants similaires sur d’autres classes d’actifs. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de se diversifier dans chaque classe d’actif.

Par exemple, on a pu observer une stabilisation des prix au m2 à Paris pendant la crise du Covid, alors que les prix ont explosé en région. Il est donc essentiel de diversifier (dans la mesure du possible) ses investissements immobiliers de par leurs localisations et leur typologie (studio versus maison).

L’appétence personnelle pour le placement

On considère qu’on investira toujours plus intelligemment sur un placement qui nous intéresse vraiment que sur une simple opportunité. Ceci s’explique par le fait qu’on sera forcément mieux informé et qu’on fera donc de meilleurs choix.

Certaines personnes auront plus de sensibilité pour l’art, d’autres pour les NFT et d’autres pour l’immobilier ou l’économie réelle.

L’immobilier ça parle à tout le monde car on y vit, on y mange, on y dort. On a tous un avis sur la question et d’autant plus quand on s’apprête à y investir. Alors, quand on a la possibilité de faire un (ou plusieurs) bon placement dans un actif qui nous parle, il ne faut pas hésiter. D’autant plus si ça rime avec bon rendement.

La liquidité

Enfin, la liquidité est la dernière dimension qui nous semble particulièrement essentielle de considérer. Et c’est d’ailleurs, l’une des dimensions que nous avons voulu adresser avec Prello.

La liquidité peut-être résumée par le temps qu’il va falloir pour sortir d’un placement. En combien de temps allez-vous pouvoir récupérer votre capital au prix marché ?

C’est aussi en tenant compte de ce paramètre que vous allez définir dans quelle perspective de temps vous allez vous projeter sur un investissement.

On estime que le temps moyen de détention d’un bien immobilier est passé de 10 ans à 6 ans au cours de 20 dernières années. En revanche, la liquidité des biens immobiliers est très variable selon leur typologique. Vous vendrez plus rapidement un studio en centre-ville qu’un château à la campagne parce qu’il y a plus de gens susceptibles de vouloir acheter le studio que le château.

De la même façon, il est plus facile de vendre 1/8 à 125.000€ d’une maison de vacances que la maison entière au prix d’1.000.000€.

Bénéfices
Acheter avec Prello
Acheter seul(e)
Charges administratives
Une maison d’exception pour une fraction du prix
(de 44 à 176 jours par an selon le nombre de parts)

Découvrez aussi..

La fiscalité immobilière des Français non-résidents
Lire l'article
Indivision, SCI : quelle structure juridique choisir pour acheter un bien immobilier à plusieurs ?
Lire l'article
Maison en bord de mer : comment réussir son projet ?
Lire l'article

Découvrez aussi..

La fiscalité immobilière des Français non-résidents
Lire l'article
Indivision, SCI : quelle structure juridique choisir pour acheter un bien immobilier à plusieurs ?
Lire l'article
Maison en bord de mer : comment réussir son projet ?
Lire l'article
Investir dans l’immobilier via une SCI familiale : tout savoir.
Lire l'article
Top 5 des destinations françaises les plus appréciées des nomades digitaux
Lire l'article
Tout savoir sur la taxe foncière et la taxe d’habitation de votre résidence secondaire
Lire l'article
Grandir au plein air : quels bienfaits pour le développement de nos enfants ?
Lire l'article
Top 5 des destinations les plus prisées pour acheter une résidence secondaire proche de la mer
Lire l'article